La Touline : un soutien pour les jeunes anciens

ToulineDans le langage nautique la Touline ou lance-amarres est un cordage qu’on envoie d’une embarcation vers le port, pour s’y amarrer. A Apprentis d’Auteuil le dispositif « La Touline » vise à accompagner une population de jeunes particulièrement fragilisés, ceux qui ont été pris en charge par l’Aide Sociale à l’Enfance, au moment du passage à l’âge adulte. Le dispositif est mis en place à Nantes, à Lille, à Dijon, dans le Val d’Oise et Paris.

 

 

 

Le dispositif a été mis en place en janvier 2016 et est en expérimentation sur trois années.  Les jeunes placés dans nos établissements ou dans des services de protection de l’enfance sont séparés de leur famille, à la demande des services sociaux ou par des juges. C’est précisément au moment où ils atteignent leur majorité, période avec de nombreux défis à relever, que cette aide publique obligatoire, financée par les départements, cesse pour le plus grand nombre.

Nous, Apprentis d’Auteuil, qui accueillons ces jeunes au sein de nos établissements, avons voulu réagir à cette problématique. Des axes de vies vers l’autonomie ont été travaillés en amont dans nos établissements mais la transition peut être rude, d’autant plus que ces jeunes n’ont, le plus souvent, aucun soutien familial. Après leur passage dans nos établissements, ils se retrouvent isolés pour beaucoup d’entre eux du jour au lendemain, ces jeunes doivent s’assumer entièrement, sur les questions du logement, du travail, de la nourriture. Au-delà de leur indépendance matérielle, se pose la question de leur autonomie affective.

La Touline, ce dispositif veut répondre à trois enjeux :

Ce dispositif accompagne, les jeunes de 17 à 25 ans qui ont quitté Apprentis d’Auteuil depuis moins de trois ans.

Le premier enjeu du dispositif concerne le lien : Ils ont vécu une première rupture familiale due à leur placement, le départ de nos établissements peut être vécu comme une deuxième rupture. Ils ont besoin qu’on leur montre notre soutien. Pour cela, la Touline permet au coordinateur de chaque Touline de rester disponible, à l’écoute de leur demande.

Le second enjeu concerne l’accompagnement renforcé : l’objectif est de trouver un levier qui donne envie aux jeunes qui sont très éloignés de l’insertion de se lever le matin. Mais il y aussi- l’accès à l’emploi : c’est sur cet axe que la demande est la plus forte. Certains jeunes, déjà lancés dans la vie active, n’ont pas de besoins particuliers, mais savent qu’en cas de souci, la Touline reste présente. D’autres doivent être conseillés et soutenus dans leurs démarches auprès de la mission locale, de pôle emploi, des organismes de logement mais aussi, dans la résolution de problèmes freinant leur envol (dettes, papiers administratifs).

Le troisième enjeu concerne la réponse aux besoins urgents : c’est très souvent sur une problématique à court terme.

La Touline Nantes est particulière car elle se divise sur deux départements, un local à Nantes et un local à La Roche-sur-Yon où des besoins ont été identifiés.

Touline Loire-Atlantique Vendée

Touline Nantes :  Les Ecossolies, Le Solilab, 8 rue de Saint-Domingue, 44200 Nantes, Tel: 02.40.32.46.56, Ouvert tous les jours sauf mercredi, horaires selon les besoins.

Touline La Roche-sur-Yon : La Grande Famille, BP 10181, 85000 La Roche Sur Yon, Ouvert tous les mercredi de 10h à 18h.

Contact : Philippe Petit, coordinateur dispositif La Touline , 06.66.55.76.21,  philippe-a.petit@apprentis-auteuil.org